<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=4510645542362886&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
logo-cooptalis-2
Entreprise ? Par ici
Contact
Talent ? Par ici
Contact
(SizeLimitingPyMap: {back_to_blog=Revenir au blog, by=par, read=Lecture :, min=min})
Revenir au blog

Freelance : éviter le rush de la rentrée.

Joséphine Depoitte
par Joséphine Depoitte Lecture : 2min
LinkedIn Icon Facebook Icon Twitter Icon

Depuis toujours, le mois de septembre marque le début d’une nouvelle année professionnelle ou scolaire. C’est également un moment clef dans la vie des entreprises. Nouvelle stratégie, lancement de produit la demande est forte pour les freelances… En un claquement de doigts, tout le repos acquis pendant les vacances disparait pour laisser place au rush de la rentrée ! Et si cette année au lieu d’être sous l’eau, on ne profiterait pas des bienfaits de la plage plus longtemps ?

Anticiper son retour

Un retour au travail sans panique cela s’anticipe et demande donc un peu d’organisation. Un mot que les freelances connaissent bien. Plus facile à dire qu’à faire, néanmoins pensez à demander à votre client quelles seront ses priorités de la rentrée ainsi que ses deadlines. Cela vous évitera de découvrir une mauvaise surprise, c’est aussi une bonne occasion d’augmenter vos jours travaillés si cela est nécessaire ou d’anticiper votre prochaine mission.

Se donner une journée de transition

Reprendre le travail le lendemain de son retour de vacances : mauvaise idée. Accordez-vous une période de transition d’un jour ou deux. Reprendre un rythme de travail progressif n’est pas un crime. Ne pas le faire, c’est prendre le risque de subir votre rentrée, et de vous retrouver débordé. En tant que freelance, votre client peut faire appel à vous pour votre expertise, mais aussi pour faire face à un manque de personnel. Montrer des signes de stress et de fatigue dès le début n’est pas à votre avantage. Profitez de votre statut, même si votre activité est forte vous avez le droit de prendre des vacances et de reprendre quand vous le souhaitez.

Faire une to do list

La bonne vieille to do list ! On la déteste ou on l’adore mais dans ce cas de figure elle peut être utile. Ne pas finir sa to do list semaine après semaine peut être anxiogène pour certains d’entre vous. Néanmoins faire un état des lieux de votre activité avant de partir, et se redonner les grandes priorités de la rentrée après 1 à 4 semaines d’absence peut vous aider. Ainsi vous saurez d’ores et déjà quelles sont vos prochaines actions à mener.

Se fixer de nouveau objectif

Nouvelle rentrée, nouveaux objectifs ? Et pourquoi pas si vous la redoutez déjà ? C’est peut-être le moment de se former à de nouvelles techniques ou de s’ouvrir à de nouveaux horizons. Commencez une nouvelle mission, dans le domaine du numérique de nombreuses offres de mission freelance sont à découvrir sur la plateforme Izyfreelance.

Et si rien ne correspond à vos critères, inscrivez-vous, faites-nous part de votre projet de rentrée nos experts vous recontacteront très rapidement. D’ailleurs pour toute nouvelle mission chez Izyfreelance, un Welcome Pack contenant 3 mois d’abonnement chez Petit Bambou et 1000 euros seront octroyés. De quoi commencer la rentrée du bon pied !

Apprendre à déconnecter

De nombreux freelances ressentent un manque de déconnexion. Les salariés ont un système de congés payés et de RTT bien rodés. Le service des ressources humaines ou ne serait-ce que vos collègues sont là pour vous rappeler de faire une pause. En tant que freelance, un jour travaillé et un jour non presté. Prendre du repos et déconnecter est bénéfique pour vous, vos proches et votre relation avec vos clients.

Dans tous les cas pour une rentrée du bon pied, n’hésitez pas à contacter nos experts Izyfreelance, il vous sera impossible de faire fausse route !

(String: Lire plus)