<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=4510645542362886&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
logo-cooptalis-2
Entreprise ? Par ici
Contact
Talent ? Par ici
Contact
(SizeLimitingPyMap: {back_to_blog=Revenir au blog, by=par, read=Lecture :, min=min})
Revenir au blog

Freelance : laisser le client fixer le TJM bonne ou mauvaise idée ?

Joséphine Depoitte
par Joséphine Depoitte Lecture : 2min
LinkedIn Icon Facebook Icon Twitter Icon

Ne plus avoir le total contrôle de sa rémunération, et laisser le client décider du TJM, c’est ce qu’ont décidé de faire certains freelances. Néanmoins, cette nouvelle façon de procéder est-elle viable et surtout peut-elle convenir à tous les profils ?

Si vous avez un profil junior

Vous êtes freelance depuis peu, vous n’avez peut-être pas encore débuté votre première mission, que vous devez déjà décidé de votre tarification. Alors finalement, laisser le client décider à votre place, cela ne vous semble pas être une mauvaise idée. Mais attention à ne pas laisser le syndrome de l’imposteur prendre le dessus sur votre vie professionnelle. En tout cas, ce n’est pas une raison suffisante pour laisser le client décider de votre TJM. Pourquoi ? Parce qu’en tant que travailleur freelance, prendre des décisions et être indépendant c’est l’essence même de votre statut. Assumez pleinement votre décision et votre profil junior. Vous débutez et alors ? De nombreux baromètres existent et peuvent vous aider à fixer une fourchette de prix.

Si vous hésitez encore, votre meilleure option reste l’accompagnement, car il est normal de manquer d’expérience et d’assurance à vos débuts. Cependant, sachez que vous pouvez solliciter l’aide d’une équipe qui saura vous accompagner, fixer votre TJM, et vous apporter l’expérience qu’elle aura acquise auprès de nombreux clients et freelances. Si vous souhaitez en savoir plus c’est ici.

Si vous avez un profil senior

Vous avez plusieurs années d’expérience comme salarié, et vous avez décidé de devenir freelance. Même si vous n’êtes plus junior, vous êtes malgré tout un freelance novice. Question TJM vous êtes un peu perdu, et vous pourriez penser que le client connaît mieux les tarifs que vous. Néanmoins, vous êtes le seul à connaître l’ampleur et l’exactitude de vos compétences, ne laissez pas quelqu’un d’autre décider à votre place. Dans un second temps, si vous avez changé de statut, on peut imaginer que c’est aussi pour reprendre la main sur votre carrière, alors faites-le ! Si malgré tout vous décidez de tenter l’expérience, attention à ne pas prendre votre ancien salaire comme l’unique référence de tarification. Des charges et des frais professionnels doivent être pris en compte dans votre rémunération. Nos experts vous expliquent tout ici.

Si vous avez un profil expert

Vous êtes plutôt à la fin de votre vie professionnelle, vous êtes devenu un véritable expert et vous avez atteint un certain niveau de rémunération. Vous en avez marre que les clients vous disent « votre TJM est trop élevé ». Parfois par crispation laisser le client décider à votre place vous effleure l’esprit.  

Néanmoins, lors de vos entretiens, prenez le temps d’expliquer l’étendue de votre savoir-faire et aussi de votre savoir-être. En tant qu’expert, transmettre vos compétences peut se révéler être un très bon atout qui peut créer le déclic chez le client. Peu importe la situation, pensez à vérifier l’état du marché, les professionnels du freelancing peuvent vous aider à évaluer votre TJM comme il se doit et vous aider à trouver des clients potentiels.

Vous l’aurez compris, laisser son client décider de sa tarification doit être motivé par une vraie réflexion, et pas uniquement parce que vous pensez ne pas pouvoir le faire seul. Sachez également, que toutes les entreprises n’ont pas les mêmes budgets, tout dépend du secteur d’activité, de la localisation et de la taille. Donc si vous souhaitez faire l’expérience, pensez tout de même à cibler votre typologie de client pour éviter toute mauvaise surprise.

(String: Lire plus)