<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=4510645542362886&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
logo-cooptalis-2
Entreprise ? Par ici
Contact
Talent ? Par ici
Contact
(SizeLimitingPyMap: {back_to_blog=Revenir au blog, by=par, read=Lecture :, min=min})
Revenir au blog

Faire la traversée avec Mohamed Amine, cinquième étape : son premier mandat

Emmanuelle Hénault
par Emmanuelle Hénault Lecture : 1min
LinkedIn Icon Facebook Icon Twitter Icon

Mohamed Amine Bouslimi, Tunisien de 35 ans, s’est laissé tenter par l’expatriation. Désireux de relever de nouveaux défis professionnels, il se sent prêt à vivre les aventures que lui offrira le Canada. Suivez la cinquième étape du projet d’expatriation d’un spécialiste en QA automatisation des Tests : son premier mandat!

Comment se déroule ton nouvel emploi?

J’ai sélectionné une mission avec Desjardins, une entreprise québécoise florissante, parce que j’ai eu de bons commentaires sur l’organisation, ses équipes et ses projets. J’adore mon emploi : tous mes collègues sont gentils et accueillants. Il correspond exactement à ce que j’imaginais! Je ne peux pas expliquer en détail mes tâches au sein de l’organisation étant donné que mon projet le plus important est confidentiel. Je peux tout de même dire qu’il est stimulant! Mon travail me permet également d’utiliser des technologies efficaces et performantes.

Qu’apprécies-tu de ton environnement de travail?

Je suis heureux de collaborer avec des gens aussi serviables. Je peux leur poser des questions et leur demander de l’aide sans problème. Plusieurs employés qui ne font pas partie de mon département m’ont souhaité la bienvenue. J’ai aussi rencontré un ancien collègue qui vivait en Tunisie. Le personnel de l’entreprise a vraiment facilité mon intégration au Canada.

As-tu remarqué des différences culturelles entre ton milieu de travail en Tunisie et celui de Montréal?

Non, pas particulièrement. J’ai travaillé auparavant avec des multinationales dans divers pays. Je ne remarque donc pas d’importantes différences culturelles pour le moment. Les façons de faire et les technologies utilisées sont sensiblement les mêmes que celles que j’utilisais dans mon pays d’origine. Je constate toutefois que la structure des organisations canadiennes est généralement moins hiérarchique que celle des entreprises tunisiennes. Par exemple, je peux facilement contacter le directeur de mon département même s’il n’est pas mon supérieur immédiat. Il m’a aussi présenté aux équipes lors de ma première journée chez Desjardins.

Quelles difficultés as-tu rencontrées dans le cadre de ton emploi?

J’ai dû assimiler rapidement différentes informations aux cours de mes premières semaines de mandat. J’ai heureusement su m’adapter à mon milieu de travail en prenant des notes. Je ne peux pas dire que j’ai rencontré d’importants défis étant donné que je suis un nouvel employé au sein de l’organisation. Je suis très optimiste et j’ai hâte de découvrir ce que le futur me réserve!

Vous désirez lire les témoignages les plus récents de Mohamed? Prenez connaissance de sa quarantaine et de sa vie à Montréal! 

 

 

 

 

 

 

 

(String: Lire plus)