<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=4510645542362886&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
logo-cooptalis-2
Entreprise ? Par ici
Contact
Talent ? Par ici
Contact
(SizeLimitingPyMap: {back_to_blog=Revenir au blog, by=par, read=Lecture :, min=min})
Revenir au blog

Devenir indépendant en période de crise, ce qu’il faut savoir.

Joséphine Depoitte
par Joséphine Depoitte Lecture : 1min
LinkedIn Icon Facebook Icon Twitter Icon

La crise du covid-19 a bouleversé nos vies, et aussi nos certitudes sur le monde du travail. Il n’y a pas si longtemps, décrocher un CDI était synonyme de Saint Graal et faire de longues études permettaient aux jeunes diplômés une embauche rapide. Depuis, le chômage partiel s’est immiscé dans la vie de 13,3 millions de français et le taux de chômage des jeunes atteint 21,8%*.

Une réalité qui n’est pas une fatalité !

En effet, de nombreux salariés en ont profité pour devenir freelance et se lancer à la conquête de clients. Même si le nombre de travailleurs indépendants ne cesse d’augmenter en France depuis 10 ans selon l’Acoss, se lancer dans cette aventure en période de crise est-il prudent ?

Prendre le temps de mûrir son projet

Transiter du statut salarié étudiant à freelance, nécessite de prendre le temps de la réflexion. Aujourd’hui, les travailleurs indépendants doivent être organisés et flexibles, car même s’ils ont moins de contraintes, ils sont aussi responsables de leur prestation et de leur activité. Pour un démarrage réussi, il faut en priorité définir son secteur d’activité et son champ de compétences pour choisir le bon statut d’entreprise et la bonne mission. Autant de paramètres qu’il faut approfondir !

Les aides de l’état en période de crise

Bien sûr, la crise accentue les difficultés rencontrées au quotidien. Néanmoins, l’Etat a mis en place de nombreuses aides pour les travailleurs indépendants dont voici une liste non exhaustive :

  • Un report de paiement des cotisations à l’URSSAF.
  • Aucune majoration de retard pour les indépendants qui choisissent de différer le paiement de leurs cotisations.
  • La possibilité de réestimer les revenus de 2020 sans attendre la déclaration d'impôts de 2021.
  • Dans certaines conditions, les indépendants bénéficient d'un arrêt maladie et du versement d'indemnités journalières à ce titre.

Toutes les aides dédiées aux indépendants disponibles ici.

L’accompagnement, la clef du succès

Devenir freelance en période de crise ça se prépare, mais pas obligatoirement seul ! Car une fois que la décision est actée, de nombreuses questions subsistent :

  • Comment trouver une mission ?
  • Quelles sont les démarches administratives à entreprendre ?
  • Comment fixer et négocier le TJM ?
  • Comment gérer au mieux une relation client ?

Pour chaque problématique, notre équipe Izyfreelance vous accompagne et nos experts vous proposent des missions qui vous correspondent.
Contactez-nous ici

*Insee : https://www.insee.fr/fr/statistiques/4930129

(String: Lire plus)