<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=4510645542362886&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
logo-cooptalis-2
Entreprise ? Par ici
Contact
Talent ? Par ici
Contact
(SizeLimitingPyMap: {back_to_blog=Revenir au blog, by=par, read=Lecture :, min=min})
Revenir au blog

Asie : les nouvelles destinations attractives pour les expatriés

Julie Leprohon
par Julie Leprohon Lecture : 5min
LinkedIn Icon Facebook Icon Twitter Icon

Alors que la propagation du COVID-19 n’est toujours pas contrôlée sur le plan mondial, il est légitime de se poser la question des opportunités d’expatriation et de création d’entreprises en Asie.

Les dragons

Les dragons asiatiques, soit la Corée du Sud, Taiwan, Hong Kong et Singapour, sont les pays asiatiques ayant enregistré une forte croissance pendant la deuxième partie du 20e siècle.  Si la Chine et le Japon restent les destinations historiques d’installation sur le continent asiatique, certains Etats, en particulier deux des dragons asiatiques, Hong Kong et Singapour ont, au cours de leur développement économique choisi d’ouvrir leurs marchés aux investisseurs et travailleurs étrangers. Néanmoins, en raison de la conjoncture actuelle, ces deux États ne sont plus en mesure de maintenir leurs stratégies économiques, ce qui force les potentiels investisseurs et expatriés à revoir leurs propres initiatives. 

Les regards pourraient instinctivement se tourner vers les deux dragons asiatiques restants :  la Corée du Sud et Taïwan.

Taïwan

Taïwan dispose de nombreux critères d’attractivité pour les investisseurs et travailleurs étrangers, notamment son dynamisme, ses nombreuses opportunités professionnelles et son système de santé développé. En 2020 et 2019, la ville de Taipei est arrivée première des villes d’Asie du Sud Est dans une enquête produite par les Nations Unies portant sur le bonheur1. Chaque année, l’enquête met en valeur la qualité de vie des habitants, leurs expériences positives et négatives du quotidien. La capitale, tout particulièrement, attire déjà des talents de nationalités diverses. Toutefois, il semblerait que l’instabilité politique ayant atteint Hong Kong risque de se propager bientôt à Taiwan dans la mesure où, les portes paroles du gouvernement chinois ont confirmé considérer Taïwan comme un territoire chinois non indépendant. Les conflits physiques comme diplomatiques qui pourraient résulter des revendications chinoises rendent une installation dans la région précaire tant que le sujet n’est pas réglé sur la scène internationale. 

La Corée du Sud

En opposition, la Corée du Sud présente une stabilité politique et une attractivité économique certaines, en dépit du spectre de son voisin nordique, mais la qualité de vie des expatriés et leur intégration dans la société semblent moins séduisantes. En effet, malgré sa modernité et sa richesse culturelle, la Corée est difficile d’accès pour les étrangers (langage, pollution, intégration, fort coût de la vie…) souhaitant s’y établir sur le long terme, tant pour les expatriés que pour les entreprises, notamment en raison de politiques protectionnistes de son marché du travail et de ses industries. De plus, la pandémie a incité la Corée, tout comme son voisin japonais, à durcir encore les conditions d’entrée sur son territoire et ce, pour une durée encore indéterminée. Cependant, le pays a beaucoup à offrir et son dynamisme suffirait à lui seul pour l’envisager comme une destination d’expatriation intéressante.   
Si les destinations les plus évidentes en Asie semblent moins accessibles, il reste un autre groupe d’Etats qui, depuis des années, dans l’ombre des dragons, dynamisent leur économie et gagnent en qualité de vie. Cette  nouvelle génération de pays industrialisés asiatiques,  ces tigres asiatiques, sont le Vietnam, l’Indonésie, la Thaïlande, la Malaisie et les Philippines. Bien plus que des destinations de vacances paradisiaques, certains de ces Etats proposent aujourd’hui une alternative sérieuse d’expatriation en Asie. 

Les tigres

Le Vietnam

Depuis des années à présent, le Vietnam a engagé une stratégie de séduction des acteurs économiques étrangers et s’inscrit ainsi dans le sillage de Singapour et Hong Kong.  D’après le classement JLL2, spécialiste mondiale en immobilier, des 20 villes les plus dynamiques du monde en 2020, Hanoi et Ho Chi Min se classaient dans les dix premières. HSBC dans son dernier sondage annuel de satisfaction des expatriés3 annonçait également le pays comme deuxième destination la plus appréciée en Asie de l’Est après Singapour. De plus, le gouvernement vietnamien a accordé en 2019 un nombre de licences d’installation d’entreprises significativement plus important que les années précédentes, atteignant un record pour le pays et permettant ainsi le développement de projets étrangers sur son territoire. L’implantation d’entreprises étrangères sur un territoire favorise par la suite l’installation des expatriés suivant le mouvement migratoire. Dès lors, trois facteurs principaux semblent s’unir pour mettre en avant le Vietnam comme nouvelle destination phare d’expatriation et d’implantation : Le gouvernement fournit des efforts considérables pour attirer les investisseurs étrangers, notamment en simplifiant leur installation, l’indice de production industrielle du pays reste très élevé et enfin, le pays est signataire de nombreux accords de libre-échange qui facilitent le commerce international. 

La Thaïlande 

Destination paradisiaque par excellence, la Thaïlande offre aux expatriés un mode de vie bon marché et une richesse culturelle qui en séduiront plus d’un. D’un point de vue professionnel, son dynamisme ouvre des opportunités d’évolution non négligeables et un système de taxation attractif. Il est important de souligner que le pays est également en proie à des instabilités politiques qui pourraient détériorer la qualité de vie et les opportunités économiques sur place dans les prochaines années. De plus, les lois actuelles, notamment celles favorisant les locaux en matière d’accès au marché du travail et d’accession à la propriété restreignent les entreprises étrangères et freinent une installation sur le long terme4.

L’Indonésie

Disposant d’une force de travail importante avec un coût de main d’œuvre peu élevé, l’Indonésie peut être un pays d’accueil de premier choix, tout particulièrement en prenant en compte les avantages fiscaux accordés par l’Etat aux entreprises s’installant sur son territoire. De plus, le pays fait montre d’un développement rapide et offre à ses résidents une qualité de vie en constante amélioration aussi bien pour les locaux que pour les expatriés5. Si la charge administrative reste lourde pour créer une entreprise en Indonésie, l’installation n’y est pas hors de portée et le gouvernement tend à simplifier les démarches au fil du temps.

La Malaisie

D’après le classement des meilleures destinations d’expatriation d’HSBC, la Malaisie se classe quatrième des pays d’Asie de l’Est. L’Etat, tout particulièrement sa capitale, offre un cadre de vie privilégié entre modernité et tradition. La mixité culturelle y est prééminente, ne serait-ce que du fait de son histoire, et les expatriés s’y installant peuvent s’y épanouir tant dans leur carrière que dans leur vie sociale et culturelle. En revanche, afin de protéger les emplois locaux, le gouvernement restreint désormais la création d’entreprises étrangères en interdisant certains secteurs aux investisseurs étrangers tout en les encourageant à se diriger vers d’autres secteurs industriels et les services. 

Les Philippines

Si la richesse culturelle (conjuguée à une bonne maîtrise de l‘anglais) et le climat tropical attireront les candidats à l’expatriation aux Philippines, le taux de criminalité élevé (ainsi que la menace terroriste) et un marché de l’immobilier onéreux pour l’Asie du Sud Est ne font pas encore de ce pays une destination idyllique pour le business. Manille tout particulièrement est en forte croissance tout en luttant contre de fortes inégalités sociales ce qui génère des problèmes logistiques qui entachent la qualité de vie : Pollution, bruits ambiants, infrastructures de transport insuffisantes … Il n’empêche que JLL classe Manille dans les dix villes les plus dynamiques au monde.  Il y a donc fort à parier que les Philippines seront une des destinations à surveiller dans les prochaines années.

La situation de chaque Etat en Asie est unique, il est difficile d’en dresser un podium car les expatriés ou entreprises auront des besoins différents, mais il est possible de généraliser en annonçant que les pays les plus attractifs sur le plan économique, avec une présence déjà implantée d’entreprises françaises ou internationales comme la Corée du Sud ou le Vietnam peuvent être plus sélectifs en matière d’accès au marché du travail. Tout comme Singapour, ces pays tendent aujourd’hui à favoriser leurs nationaux face aux étrangers sur les contrats de travail. Obtenir un visa de travail n’est pourtant pas impossible et la meilleure façon d’y arriver reste de pouvoir justifier de compétences spécifiques et non partagées par une majorité de locaux, ce qui ne s’avère pas si évident dans des pays où le niveau d’éducation augmente chaque année. 

En cette fin d’année 2020, la situation mondiale est fortement modelée par la crise sanitaire qui se transforme en crise économique. Ce qui était vrai en 2019 peut ne plus l’être en 2021 et il sera important de surveiller l’évolution de chaque pays sur le continent asiatique. 

1https://worldhappiness.report/ed/2019/#read
2https://www.jll.ca/en/trends-and-insights/research/city-momentum-index-2020
3https://www.expatexplorer.hsbc.com/survey/
4https://www.expat.com/fr/guide/asie/thailande/8532-creer-une-entreprise-en-thailande.html
5https://www.mckinsey.com/featured-insights/asia-pacific/understanding-the-diversity-of-indonesias-consumers 

Expat.com est la plateforme de référence de la vie à l'étranger. Comptabilisant plus de 2,8 millions de membres, elle fournit gratuitement des informations, conseils, des opportunités de networking et des services. C’est l’outil incontournable pour réussir votre expatriation !

(String: Lire plus)